Les raisons d’une piscine qui vire au vert !

Quel plaisir de prendre du bon temps dans sa piscine ! Toutefois, lorsque sa couleur devient verte, l’ambiance vire au rouge et vous devrez même sortir de l’eau sans attendre. À cet effet, il est essentiel d’en connaître la cause afin d’y remédier aussitôt que possible.

Les principales causes

Lorsque vous avez une piscine qui devient verte, cela signifie que les algues, origines de cette couleur à l’eau du bassin, ont proliféré. Plusieurs facteurs peuvent entraîner ce déséquilibre. Tout d’abord, le climat peut y jouer un rôle considérable. En effet, une augmentation brutale de la température de l’eau ou un temps changeant et orageux peut induire le développement des algues dans la piscine. Plus l’eau est chaude, plus le chlore perd en efficacité. Au-delà de 32°C, son pouvoir est même réduit à néant. À part cela, l’homme peut également causer ce désagrément à travers une fréquentation trop souvent ou un entretien négligé. Si vous ne videz pas régulièrement les skimmers, vous risquez d’accumuler des débris de végétaux au fond du bassin, ce qui fait monter les nitrates favorables à la prolifération des algues.

En outre, la piscine qui devient verte peut aussi provenir de l’encrassement du filtre ou d’une filtration trop courte, ne favorisant pas la diffusion des produits désinfectants. Enfin, le déséquilibre du traitement de l’eau constitue également un facteur de changement de couleur. Si le pH devient trop alcalin ou trop acide, le chlore n’aura plus l’effet escompté.

Comment éviter l’eau de piscine verte ?

Pour remédier aux facteurs climatiques, il convient d’ajouter fréquemment de l’eau fraîche et de vérifier puis de rectifier, si nécessaire, le pH en cas d’orage. Concernant les facteurs humains, il est recommandé de nettoyer sa piscine tous les jours et d’investir dans un robot nettoyeur. Précisez aussi aux invités que la douche demeure obligatoire avant de plonger.

En ce qui concerne les facteurs techniques, mieux vaut vérifier le manomètre assez souvent pour détecter les défauts de filtration. De ce fait, veillez à nettoyer au moins une fois par an le filtre et remplacer le sable ou le système de filtration. Enfin, pour remédier au déséquilibre du traitement de l’eau, il suffit de vérifier le pH autant de fois que possible et de munir votre bassin d’un distributeur automatique.

Que faire ?

Si vous n’avez pas pu éviter ce désagrément, il est alors temps d’y remédier. En premier lieu, analysez l’eau de la piscine en utilisant des bandelettes de contrôle. Le pH doit être compris en 7,0 et 7,2, le TAC entre 150 et 200 PPM et le TH entre 150 et 250 PPM. Si l’un des taux n’est pas dans les normes, procédez aux ajustements correspondants avant d’entamer le traitement choc. Dans le cas contraire, vous pouvez immédiatement passez à cette étape. Pour le réaliser efficacement, laissez tourner les systèmes de filtration en boucle durant 24 à 48 heures et respectez le bon dosage. Au lieu du robot électrique, privilégiez la brosse de paroi pour nettoyer le fond et les bords du bassin. Une fois les parois nettoyées, lavez et rincez votre filtre à sable. Pour finir, afin de remédier à cette piscine qui devient verte, n’hésitez pas ajouter de l’algicide (anti-algues) pendant 6 à 12 heures puis du floculant pour clarifier l’eau.

Entretien de votre piscine : les règles d’or d’un nettoyage efficace
Piscine intérieure : choisir le bon système de déshumidification